Climat : Konrad Adenauer Stiftung claque la porte du Cameroun

Tout se passe en douce. Mais les portes de la Fondation Konrad Adenauer se ferment à double tours à Yaoundé. De multiples appels effectués le 8 septembre 2020, sont restés sans réponses. Tout semble à l’arrêt du côté de la représentation jadis située au carrefour Bastos, non loin de l’arrière de l’ambassade des États-Unis d’Amérique à Yaoundé.

Il s’agit donc d’un recul de la présence de cette institution au Cameroun. Des sources proches du milieu sont peu disertes sur la question. Elles préfèrent parler d’une réorientation de ce bureau vers le Kenya. Pas plus.

Sur internet, « KAS Kamerun » comme mot clé renvoie bien à une page digitale. L’on y retrouve des informations à caractère régional sur l’Afrique. Notamment « Sécurité énergétique et changement climatique en Afrique subsaharienne » sur l’entête où est situé « Bureau du Kenya » lorsqu’on rentre « KAS Kenya » comme mot clé sur internet.

Bien plus, sous l’onglet contact, c’est Berlin pour ce qui concerne le Cameroun puisque l’adresse mail est toujours info.kamerun@kas.de avec un numéro avec indicatif de l’Allemagne. Ce qui est contraire pour le Bureau du Kenya donc l’adresse est Nairobi avec pour e-mail info.nairobi@kas.de et un numéro portant l’indicatif du Kenya.

Avec la fermeture des portes de Konrad Adenauer Stiftung à Yaoundé, si ce n’est pas la fin de la coopération, c’est quasiment une perte pour le Cameroun, notamment sur le plan du rayonnement diplomatique. La fondation allemande était bien dans la promotion de la diplomatie climatique.

L’on se souvient de la signature d’un partenariat avec l’Institut des Relations Internationales du Cameroun (IRIC). Konrad Adenauer Stiftung s’engageait à payer la scolarité des 8 étudiants de la filière management environnemental. Chacun des étudiants a reçu une bourse de 755 000 FCFA correspondant aux frais de scolarité en janvier 2020. Il s’agissait de la matérialisation d’un accord de partenariat signé le 4 décembre 2019 avec l’IRIC dans le but de faciliter la formation des diplomates camerounais dans le domaine du climat.

Il faut dire que la fermeture du bureau de la Konrad Adenauer Stiftung à Yaoundé intervient au lendemain d’une brouille au sein du gouvernement en ce qui concerne la préservation de l’environnement, notamment le couvert forestier d’Ebo dans les régions du Centre et du Littoral particulièrement. D’une superficie de près de 1 417 km², le ministre des Forêts et de la Faune avait engagé le classement de cette forêt en Unités forestières aménagées le 6 juillet 2020 avec une caution du Premier ministre à travers la signature d’un décret le 14 juillet 2020.

C’est un communiqué de presse du Secrétaire général de la présidence de la République le 11 août 2020 qui relayait de « Très hautes instructions » pour l’arrêt de tout le processus. L’attitude du ministère des Forêts et de la Faune ne rentrait pas dans le sillage de la politique de plusieurs acteurs impliqués dans la protection de l’environnement. Il faut donc s’attendre à ce que la diplomatie climatique de Konrad Adenauer Stiftung arrive au Cameroun à partir d’un autre point du monde, et non plus Yaoundé.

Pierre Nka

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte

There was an error while trying to send your request. Please try again.

Mittelafrika will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.