Financement : L’Allemagne prépare une offre de prêt de 500 millions d’euros pour l’Afrique

Un nouveau programme de financement a été annoncé au sortir de la 2ème grande conférence africaine Compact with Africa du 19 au 20 novembre 2019 à Berlin par Peter Altmaier, le ministre de l’Économie et Gerd Müller, ministre du Développement en direction de l’Afrique. La nouvelle offre de financement baptisée « Africa CIRR » offre des possibilités des prêts allant jusqu’à 85 millions d’euros à des taux d’intérêts fixes.

Il s’agit d’une mesure pour stimuler les investissements en Afrique. « Nous devons faire la transition vers une reprise autofinancée » explique Angela Merkel selon un article de Reuters. Selon les informations disponibles, si le Parlement allemand l’adopte dans le budget 2020, le «Africa CIRR » sera constitué d’une cagnotte de 500 millions d’euros.

Au moment de la clôture des assises du Compact with Africa de novembre 2019 à Berlin, même si le bilan ne répond pas aux objectifs de départ, le ministre fédéral de l’Économie  a salué certains changements intervenus dans certains pays comme le Sénégal, le Ghana ou Djibouti dont la croissance est la plus rapide au monde.

La volonté de l’Allemagne d’accroitre le financement en Afrique tient compte des performances positives sur la période 2018-2019. Au terme des six premiers mois de 2019, l’Allemagne a vu sa balance commerciale augmentée de 9% avec l’Afrique. Les exportations allemandes culminent à 23 milliards d’euros en 2018 contre 22 milliards d’euros d’importations à partir de l’Afrique. De fait, depuis 2018, l’on enregistre des exportations de l’ordre de 330 millions d’euros vers les pays du Compact with Africa.

Bien plus, l’année 2018 a été une année record pour les investissements allemands en Afrique, explique Stefan Liebing, le président de l’Association africaines des entreprises allemandes suivant Reuters. Au même moment que l’offre de prêt de 85 millions d’euros à des taux fixes est sur la table, KfW et Allianz ont annoncé la création d’un fonds à compartiments multiples « AfricaGrow » pour le développement de l’Afrique. Suivant Reuters, « AfricaGrow » permettra de lever 170 millions d’euros dans les secteurs public et privé pour 150 Petites et moyennes entreprises innovantes en Afrique.

Pour attirer davantage d’investissements en Afrique, les autorités allemandes invitent à lever quelques obstacles. L’urgence d’une réforme tient compte de la forte croissance démographique. En effet, l’Afrique compte aujourd’hui 1,250 milliard d’habitants en 2019, soit cinq fois la situation en 1963. Les problèmes de sécurité sont également de nature à freiner l’investissement allemand en Afrique comme l’insécurité au Sahel. La corruption et le manque de professionnels qualifiés en Afrique doivent également être levés.

Pierre Nka

Partager cette publication

Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte

There was an error while trying to send your request. Please try again.

Mittelafrika will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.