Mémoires : Soutien allemand aux artistes engagés sur le passé colonial en RDC

Il faut remonter certaines traces de la colonisation en Afrique.  Le « Laboratoire Kontempo » s’y attèlera.  En partie. C’est ainsi qu’au cours du moins d’août 2020, avec entre autre le soutien de l’Allemagne, la première phase du projet « Laboratoire Kontempo » a été lancée en République Démocratique du Congo (RDC) .

Les artistes, chercheurs, théoriciens et spécialistes impliqués viennent de la RDC, de l’Allemagne, du Cameroun et de la France. Suivant les informations disponibles, leur initiative part du fait que même si  « dans la période postcoloniale à Kinshasa, les traces de la colonisation sont devenues floues », celles-ci « sont bien présentes, et certaines constructions psycho-sociales de l’époque coloniale persistent ».

Il s’agira donc pour le « Laboratoire Kontempo » de détecter et interroger ces structures et hiérarchies linguistiques et épistémiques ( comme à l’image Laboratoire Kontempo). Bien plus, il est question de développer de nouvelles stratégies, créer de nouveaux codes et utiliser différemment les codes existants pour contourner les structures de pouvoir dans l’art contemporain.

Pour une vulgarisation du fruit de leur travail, une page web y sera dédiée avec un aperçu sur des réseaux sociaux afin de donner un rendu des différentes phases du projet.

Pierre Nka

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte

There was an error while trying to send your request. Please try again.

Mittelafrika will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.